Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Italie

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

L'Italie est un pays d’Europe du Sud, frontalier de la France, de la Suisse, de l'Autriche et de la Slovénie. L'Italie est membre de l’Union européenne (UE) et de la zone euro. En 2022 la population italienne est d'environ 60 600 000 habitants et une espérance de vie moyenne d'environ 81,8 ans.

Drapeau de l'Italie

Rome est la capitale de l'Italie, elle est considérée comme le second berceau de la civilisation occidentale après Athènes, la ville abrite environ 2.318.000 habitants. Les principales villes de l'Italie, après Rome, sont : Milan, Naples, Turin, Palerme et Gênes.

Du point de vue politique l'Italie est une République démocratique parlementaire décentralisée fondée sur la Constitution du 1er janvier 1948. Le Parlement de la République italienne (Parlamento della Repubblica Italiana) est l'organe constitutionnel bicaméral titulaire du pouvoir législatif, il est composé de la Chambre des députés et du Sénat de la République.

L'Italie est un pays à la riche tradition libérale. En particulier, durant la période fasciste, l'antifascisme de la famille libérale valut à de nombreux penseurs ou hommes politiques d'être exilés (Francesco Nitti, Carlo Sforza, Gaetano Salvemini, etc.), assassinés (Piero Gobetti) ou marginalisés (Luigi Einaudi, Benedetto Croce, etc.). Cette pensée libérale classique et libérale de gauche importante continue à jouer un rôle aujourd'hui, avec des organismes comme l'Institut Bruno Leoni ou des auteurs influents comme Dario Antiseri, Enrico Colombatto, Carlo Lottieri, Alberto Mingardi ou Roberta Modugno. Néanmoins, les dérives autoritaires du président Silvio Berlusconi ont rendu le pays de moins en moins libéral.

C'est aussi le pays, siège de la papauté, qui illustre le mieux la complexité des relations entre libéralisme et catholicisme : au milieu du XIXe siècle, le pape Pie IX a fermement condamné le libéralisme tandis que son successeur Léon XIII devait adopter une attitude plus nuancée.

Libéraux italiens


Instituts libéraux et libertariens

  • Rothbardiana[2]Website austro-libertarien de philosophie politique et de théorie économique géré par Piero Vernaglione
  • Associazione Libertarian Fellowships[3]. L'association des amis libertariens dont le président et fondateur est Luigi Angotzi

Voir aussi

Bibliographie

  • 1996, F. M. Nicosia, "Libertarismo italiano, non solo Re nudo", ("Le libertarianisme italien, pas seulement le roi nu"), Ideazione, Vol 3, n°5, settembre-ottobre, pp126-137 (L'auteur propose une chronique concise de l'évolution du libertarianisme italien au cours des années soixante-dix à quatre-vingt-dix, à partir des événements qui ont accompagné et suivi la publication de la revue "Claustrofobia" jusqu'à la renaissance actuelle des classiques du libertarianisme traduits en italien.
  • 2006,
    • Jean Petitot et Philippe Nemo, dir., Histoire du libéralisme en Europe, PUF
    • Luca Scarantino, "Le libéral-socialisme italien", In: Philippe Nemo et Jean Petitot, dir., Histoire du libéralisme en Europe, Collection Quadrige, Presses Universitaires de France, Paris, ISBN 2130552994
  • 2012, Andrea Riccardi, "Italia e il suo mondo", (L'Italie et son monde")In: Raffaele De Mucci, Kurt R. Leube, "Un austriaco in Italia - An Austrian in Italy : festschrift in honour of professor Dario Antiseri", Soveria Mannelli: Rubbettino, pp491-498



6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.


3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.
  1. website de la Fondation Hayek Italie
  2. Website de Rothbardiana
  3. site de l'association des amis libertariens