Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Russie

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

La Russie, en forme longue la Fédération de Russie, en russe Россия et Российская Федерация, est le plus vaste État de la planète. En 2021 la Russie comptait 146 millions d’habitants et sa superficie est de 17 098 242 km2[1], ce qui la classe à la première position mondiale. Son territoire est à cheval sur l’Asie du Nord (74,7 %) et sur l’Europe (25,3 % de sa superficie). La Russie possède des frontières terrestres avec 16 pays : la Norvège, la Finlande, l’Estonie, la Lettonie, la Biélorussie, la Lituanie, la Pologne, l’Ukraine, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, la République populaire de Chine, la Mongolie et la Corée du Nord.

Drapeau de la Russie

Selon l'indice de liberté économique de la Heritage Foundation, la Russie est classée parmi les pays modérément libres économiquement (score de 52,1 sur 100 en 2016), proche de la Chine (52,7).

L'identité russe remonte au Moyen Âge, avec le premier état slave oriental connu sous le nom de Kievan Rus. Sa religion est enracinée dans le christianisme byzantin adopté à Constantinople. La majorité des Russes sont des chrétiens orthodoxes.

Histoire

Pierre le Grand a établi l'Empire russe en 1721, bien que la dynastie Romanov fut au pouvoir depuis 1613. Il fut l'un des leaders les plus charismatiques et les plus puissants de la Russie. Il a fondé les bases de l'empire sur une culture politique centralisée et il a favorisé "l'occidentalisation" de la nation. Dans le cadre de cet effort, il a déplacé la capitale, riche en histoire, de Moscou à Saint-Pétersbourg, une ville construite à grands frais et grâce aux efforts importants du peuple russe. Les meilleurs architectes de France et d'Italie ont participé à la conception de la ville. Saint-Pétersbourg est devenue connue comme la "fenêtre de l'Occident" de la Russie et a adopté les manières et le style des cours royales d'Europe occidentale, au point même d'adopter le français comme langue préférée.

L'empire russe a atteint son apogée à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, avec l'apparition de leaders remarquées et colorées comme la Grande Catherine, Dostoïevski, Pouchkine ou Tolstoï. À la fin du XIXe siècle, les crises politiques se sont succédées, avec des rébellions et des répressions. Les tentatives occasionnelles des Romanov et des classes privilégiées de réformer la société afin d'améliorer la condition économique des sous-classes se sont terminées invariablement par un échec. La Russie est entrée dans la Première Guerre mondiale par l'union de la Triple Entente; comme d'autres empires européens avec des résultats catastrophiques pour elle-même. Le tsar Nicolas II et sa femme, petite-fille de la reine Victoria, sont apparus irréfléchis, faibles et distraits par les tragédies personnelles et les charges de la guerre. Le gouvernement s'est révélé incapable de retenir les révolutions russes de 1917. Déposés et détenus en résidence surveillée, Nicolas, Alexandra et leurs enfants, et avec eux la dynastie Romanov, ont été exterminés par des coups de feu dans le sous-sol d'un manoir d'Ekaterinbourg et enterrés dans des tombes anonymes qui ont été retrouvées plus tard pour être exhumées et ensevelis dans la cathédrale Saint-Paul et Saint Pierre à Saint-Pétersbourg.

La Première Guerre mondiale a mis à rude épreuve les institutions gouvernementales et sociales de la Russie impériale laa menant au point de rupture de la Révolution en 1917. Après un bref gouvernement intérimaire dirigé par le social-démocrate Alexander Kerensky, la faction bolchevique du Parti communiste avec le marxiste Vladimir Lénine a pris le pouvoir, grâce à l'argent fourni par l'establishment allemand. Il a retiré la Russie de la guerre et a lancé une purge des religieux, des dissidents politiques, des aristocrates, de la bourgeoise et des riches agriculteurs indépendants. Une guerre civile brutale entre «l'Armée rouge» de la direction communiste et l '«Armée blanche», composée en grande partie d'intervenants étrangers de retour de Grande-Bretagne, d'Allemagne et de France, a duré jusqu'à la fin de 1920. Après la mort de Lénine en 1924, une lutte de pouvoir entre les dirigeants bolcheviks s'ensuivit, avec Josef Staline émergeant comme le nouveau chef du Parti communiste et de l'URSS.

L'Allemagne nazie a envahi l'URSS le 22 juin 1941, après avoir conquis la majeure partie de l'Europe occidentale. La grande guerre patriotique pour l'URSS a alors commencé après de violents combats. Les campagnes réussies de l'armée soviétique sur le front de l'Est ont abouti à la prise de Berlin. La guerre d'Hitler contre l'URSS a coûté la vie à plus de 27 millions de soviétiques, civils et soldats dans des combats terrestres effroyables. Après la mort de Staline en 1953, l'industrie lourde et l'armée soviétique n'ont pas cessé de croître.

En octobre 1957, l'URSS est devenue le premier pays à lancer un satellite artificiel dans l'espace. Cela a été suivi par l'envoi du premier humain (Yuri Gagarin) dans l'espace en 1961. L'Union soviétique a atteint son apogée militaire, diplomatique et économique pendant les dernières années de Leonid Brejnev (1964-1982). Mais le ralentissement croissant de la croissance économique a entraîné inexorablement une crise qui a finalement conduit le secrétaire général Mikhaïl Gorbatchev (1985-1991) à introduire le glasnost (ouverture) et la perestroïka (transformation économique - littéralement: reconstruction). Ses initiatives ont, par inadvertance, libéré des forces qui échappaient à son contrôle, déclenchant des mouvements politiques qui ont finalement consumé l'Union soviétique elle-même en décembre 1991.

Voir aussi

Organisations libérales

Lien externe

B0.jpg Discussions sur le forum
Poutine et la Russie (for)

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.