Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Alan Greenspan

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
Presse
Cet article a été mentionné dans les médias :

La Chine, c'est pas l'Amérique, Éric Le Boucher, Slate, le 20 août 2009.

Alan Greenspan
Économiste

Dates Né en 1926
Greenspan.jpg
Tendance Objectivisme
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Autres articles sur Alan Greenspan

Citation
inter lib.org sur Alan Greenspan

Alan Greenspan est né le 6 mars 1926 à New York. Il fut président de la Réserve fédérale, la banque centrale des États-Unis, du 11 août 1987 au 1er février 2006. Après 18 ans de service, il a mis fin au deuxième mandat le plus long pour ce poste.

Dans les décennies 1950 et 1960, Greenspan a donc été proche d'Ayn Rand et du mouvement objectiviste. Cela explique qu'on trouve plusieurs de ses essais repris dans le livre de Rand intitulé Capitalisme, l'idéal inconnu (1966).

Malgré ses sympathies libertariennes, les libéraux lui reprochent généralement d'avoir laissé gonfler la masse monétaire américaine, composante majeure de la crise financière de 2007-2008. D'autres, tel Vincent Bénard de l'Institut Hayek, considèrent qu'il était condamné à se tromper à un moment ou à un autre en raison de l'instabilité inhérente à tout système de banque centrale.

Greenspan était dans les années 1960 fortement en faveur de l'étalon-or (il publie en 1966 dans le journal The Objectivist un vigoureux plaidoyer pour l'étalon-or, typiquement dans l'esprit de l'École autrichienne), ce qui contraste avec sa position par la suite de promoteur de la monnaie fiduciaire sans valeur intrinsèque. D'autres ne partagent pas cette opinion comme Georges Lane dans son exposé reproduit sur Catallaxia, qui soutient que Greenspan est resté fidèle à la philosophie randienne.

Pour Murray Rothbard, Greenspan était un keynésien conservateur, qui différait peu des keynésiens progressistes. Grâce à son passé objectiviste, il passait pour être un partisan du laissez-faire, alors qu'il mettait son "pragmatisme" au service de l'establishment sans souci de cohérence avec des principes philosophiques libéraux.

Publications

  • 1962,
    • a. "Antitrust", Nathaniel Branden Institute, New York (article basé sur une intervention effectuée lors du "Antitrust Seminar of the National Association of Business Economists", à Cleveland, le 25 septembre 1961)
      • Repris en 1967, In: Ayn Rand, dir., "Capitalism : the Unknown Ideal", Ch 4, New American Library, Signet Book, AE 4795, pp63-71
    • b. "The Crisis Over Berlin", The Objectivist Newsletter, Vol 1, n°1, January
  • 1966, "Gold and Economic Freedom", The Objectivist, Vol 5, n°7, July
    • Repris en 1967, In: Ayn Rand, dir., "Capitalism : the Unknown Ideal", New American Library, Signet Book, AE 4795, pp96-101
    • Repris en 1990, In: "The Objectivist (1966-1971)", Publisher: Second Renaissance Press, pp107-112
  • 1994, "Federal Reserve Credit-Tightening Moves : Testimony", Commission bancaire du Sénat, 27 mai
  • 1996, "Regulating Electronic Money", In: "The Future of Money in the Information Age", Cato Institute
  • 2001, "Monetary policy in the face of uncertainty", Cato Journal, Vol 21, n°2, Fall, pp161–168
  • 2004, "Remarks", In: Mark A. Wynne, Harvey Rosenblum, Robert L. Formaini, dir., "The Legacy of Milton and Rose Friedman’s “Free to Choose”: Economic Liberalism at the Turn of the 21st Century", Dallas: Federal Reserve Bank of Dallas, ppxi–xii
  • 2007, "The Age of Turbulence: Adventures in a New World", New York, Penguin
  • 2017, "Ripristiniamo il Gold Standard" ("Restaurons le Gold Standard"), In: Marco Faraci, dir., "Ayn Rand - Denaro e libertà. Valore e importanza della vera moneta del popolo", Leonardo Facco Editore

Littérature secondaire

  • 1962, Nathaniel Branden, "Common Fallacies about Capitalism",
    • Repris en 1967, In: Ayn Rand, Capitalism : the Unknown Ideal, New American Library, Signet Book, AE 4795, pp.72-95.
  • 1987,
    • J. Garten, "The World Needs an Atlas at the Fed", The Financial Times, 15 juillet
    • I. Gravière, "Monnaies : reprise du dollar", Le Figaro, 21 octobre
    • Murray Rothbard, "Alan Greenspan : A Minority Report on the New Fed Chairman", The Free Market Reader, pp103-105
    • Michael Walker, "A Randian Comes to the Fed", Forum, Vancouver: Fraser Institute
  • 1988,
    • J. Grapin, Réforme bancaire en février, Le Figaro, 14 janvier
    • A. Harris, "The Fed : Defining What to Worry About", The Financial Times, 15 février
    • A. Harris, "Inflation Exam for an Academic Chairman", The Financial Times, 1er août.
  • 1989,
    • J. Grapin, La leçon d'orthodoxie financière d'Alan Greenspan, Le Figaro, 12 octobre
    • P. Riddel, "Greenspan Sees Wider Role for $", The Financial Times, 15 juin
  • 1992, Thomas Havrilesky, Bernard S. Katz, "Alan Greenspan (1926- )", In: Bernard S. Katz, dir., "Biographical Dictionary of the Board of Governors of the Fed", New York: Greenwood Press, pp103-113
  • 1993, Michael Prowse, "Greenspan Eyes the Democrats, The Financial Times, 8 février
  • 1994, O. Ullmann, "Why Greenspan Has a Touch of Gold Fever", Business Week, 7 mars
  • 1995, Michael Prowse, "The Financial World after Greenspan", The Financial Times, 29 mai
  • 1997,
    • G. Baker, "Master of Universe", The Financial Times, 11 août.
    • R. W. Bradford, "Deep Cover Radical for Capitalism ?", Liberty, novembre, pp37-42, p52
    • M. H. Miller, Merton Miller on Derivatives, John Wiley, New-York
  • 1998, G. Sengès, "Le projet de loi de modernisation financière patine au Congrès américain", Les Echos, 4 mars.
  • 2000,
    • Justin Martin, "Greenspan: The Man Behind the Money", Cambridge, Mass.: Perseus Publishing
    • Ron Paul, "Greenspan go home", Liberty, Vol 14, n°3, March, pp19–20
    • Bob Woodward, "Maestro: Greenspan’s Fed and the American Boom", New York: Simon & Schuster
  • 2004, Eva Muchová et Judita Táncošová, "Alan Greespan", BIATEC, Volume XII, n°2, pp11-14 (en)
  • 2007, M. C. Bligh et G. D. Hess, “The power of leading subtly: Alan Greenspan, rhetorical leadership, and monetary policy”, Leadership Quarterly, 18:2, pp87-104
  • 2016, Sebastian Mallaby, "The Man Who Knew: The Life and Times of Alan Greenspan", Bloomsbury Press

Liens externes

Kurt.jpg Accédez d'un seul coup d’œil à toute la série des articles de Wikibéral concernant les célébrités libérales, libertariennes et assimilées.


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.