Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


George Reisman

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
George Reisman
Économiste

Dates (1937 -
Reisman g.jpg
Tendance Anarcho-capitaliste
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Autres articles sur George Reisman

Citation
inter lib.org sur George Reisman

George Reisman (né le 13 janvier 1937) est professeur d'économie à la Pepperdine University à Los Angeles. Il est l'auteur de l'ouvrage Capitalism: A Treatise on Economics (ISBN 0915463733). George Reisman a obtenu un doctorat de l'université de New York sous la direction de Ludwig von Mises. Il est un promoteur du libre-échange et du capitalisme de laissez-faire. Il est également membre du réseau de la faculté "FEE" (Foundation for Economic Education).

Dans son livre Capitalism, George Reisman cherche à opérer une synthèse entre l'économie classique et l'économie autrichienne, en unifiant les doctrines d'Adam Smith, David Ricardo, John Stuart Mill et Jean-Baptiste Say avec celles de Carl Menger, Ludwig von Mises et Friedrich Hayek.

George Reisman a travaillé étroitement avec Ayn Rand, dont l'influence sur son œuvre est au moins aussi grande que celle de son mentor, Ludwig von Mises. Il se considère comme un objectiviste, bien qu'il ne soit plus affilié avec le Ayn Rand Institute.

Bibliographie

  • 1961, The Revolt Against Affluence: Galbraith’s Neo-Feudalism, Human Events, February 3
  • 1964, "Who pays for full employment? / Chi sostiene le spese della piena occupazione?", Il politico, vol 29, n°4, dicembre, pp747-762
  • 1968,
    • a. Platonic Competition, Part I, The Objectivist, Vol 7, n°8, August
      • Repris en 1990, In: "The Objectivist (1966-1971)", Publisher: Second Renaissance Press, pp504-512
    • b. "Platonic Competition" (Part II), The Objectivist, Vol 7, n°9, September
      • Repris en 1990, In: "The Objectivist (1966-1971)", Publisher: Second Renaissance Press, pp519-522
  • 1973, "The Myth of Planned Obsolescence", Il Politico, University of Pavia, 38
  • 1982, "Capitalism: The Cure for Racism", The Intellectual Activist, Vol 2, n°20, September 8
    • Repris en 1984, "Capitalism: The Cure for Racism", Lincoln Review, Fall, Vol 5, n°2
  • 2001, "Mises as Mentor: An Interview with George Reisman", Austrian Economics Newsletter, 21 (3), pp3-14

Littérature secondaire

  • 1997, Jeffrey Tucker, Capitalism, commentaire du livre de George Reisman, Capitalism: A Complete and Integrated Understanding of the Nature and Value of Human Economic Life, Religion and Liberty, Vol 7, n°4, July-August
  • 2005, James Ahiakpor, "George Reisman on National Income Accounting: A Correction", American Journal of Economics and Sociology, Vol 64, n°2, April, pp715-717

Citations

  • La doctrine de Keynes n'est qu'un prétexte supplémentaire à l'intervention gouvernementale. Le gouvernement doit intervenir parce que le taux de profit est trop élevé, et si cette objection ne rencontre pas assez de soutien, il doit intervenir parce que le taux de profit est trop bas, voilà l'argument central de l'analyse keynésienne. Dans tous les cas de figure, le gouvernement doit intervenir et accroître son pouvoir. Tout argument utile fera l'affaire. Ainsi le keynésianisme finit comme il a commencé, débris d'un naufrage de la pensée critique, emporté par la marée de l'irrationalisme et de l'anticapitalisme. (Capitalism)

Liens externes


5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.