Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Morgan O. Reynolds

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

Morgan O. Reynolds est professeur émérite à l'université du Texas A & M et il est un ancien directeur du Centre de Justice Criminelle au National Center for Policy Analysis dont le siège social se situe à Dallas, dans le Texas. Libéral et scientifique, il fait partie du bureau éditorial du Journal of Libertarian Studies.

Il fut économiste en chef pour le Ministère du travail des États-Unis au cours de l'année 2001 et 2002, lors du premier mandat de George W. Bush. Morgan Reynolds est l'auteur de nombreux livres et articles qui portent sur le sujet du pouvoir et du syndicalisme. En 1984[1], il critique les syndicats des États-Unis et les accuse d'aggraver le chômage et l'inflation. Dans un autre ouvrage en 1987[2], il préconise d'alléger la législation du travail en réduisant fortement le niveau de la réglementation du travail. Dans ce livre, Morgan Reynolds affirme que les syndicats ont des privilèges juridiques et des immunités qui doivent être révoqués. Il conclut que les syndicats ont généralement eu un impact économique négatif sur l'ensemble de l'économie des Etats-Unis. En outre, il offre des preuves que les lois sur le salaire minimum aggravent le chômage.


Notes et références

  1. Labor Unions in America, New York: Universe Books
  2. Making America Poorer: The Cost of Labor Law, Washington, DC: Cato Institute

Publications

  • 1982.
    • "An economic analysis of the Norris-LaGuardia Act, the Wagner Act, and the labor representation industry", Journal of Libertarian Studies, Vol 6, n°3–4, Summer/Fall, pp227–266
    • "Contradictions of Unionism", Journal of Political, Social, and Economic Studies, Winter, pp387-409
    • « Understanding Political Pricing of Labor Services: The Davis-Bacon Act ». Journal of Labor Research 3, n° 3 (été) : p. 295-309. [lire en ligne]
  • 1985. The History and Economics of Labor Unions. College Station : Center for Education and Research in Free Enterprise, Texas A&M University.
  • 1986,
    • a. dir., "W. H. Hutt: An Economist For the Long Run", Chicago: Regnery Books
    • b. An Interview with W. H. Hutt, In: Morgan O. Reynolds, dir., An Economist for the Long Run, Chicago: Regnery Gateway
  • 1988, W. H. Hutt's Pen Falls Silent, Austrian Economics Newsletter, Spring/Summer, Vol 9, n°3, pp1-15
  • 1990, W. H. Hutt's Analysis of Labour Unions and their Consequences, SAJE, Sept., p298
  • 1991. « The Myth of Labor’s Inequality of Bargaining Power ». Journal of Labor Research 12, n° 2 (printemps) : p. 167-183. [lire en ligne]
  • 1994, "Using the Private Sector to Deter Crime", Dallas, Tex.: National Center for Policy Analysis
  • 1997, W. H. Hutt’s contributions to economics: Introduction, Journal of Labor Research, Vol 18, n°2, juin, pp185-189

Littérature secondaire


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.