Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Friedrich von Wieser

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
Friedrich von Wieser
Économiste

Dates 1851-1926
Friedrich von Wieser.PNG
Tendance école autrichienne d'économie
Origine Autriche Autriche
Articles internes Autres articles sur Friedrich von Wieser

Citation
'inter lib.org sur Friedrich von Wieser'

Friedrich Freiherr von Wieser, 1851-1926, est un sociologue et économiste autrichien.

Biographie

Né à Vienne le 10 juillet 1851, il décède le 23 juillet 1926 à Wolfgangsee (Autriche). De formation sociologue et juriste, c'est la lecture de Herbert Spencer, "Introduction à l'étude de la sociologie" qui lui fait porter son intérêt sur l'économie. Il obtient sa thèse en 1883 à l'université de Vienne. Et, il devient un membre éminent de l'école autrichienne d'économie fondée par Carl Menger avec son collègue, ami d'enfance et beau-frère Eugen von Böhm-Bawerk.

Friedrich Wieser dispose d'un poste d'enseignant d'économie à l'université de Vienne et de Prague (1889). En 1903, il succède à Carl Menger à l'université de Vienne. Il compte parmi ses étudiants de nombreux talents dont Joseph Schumpeter, Ludwig von Mises etFriedrich Hayek. Il convie ce dernier à rencontrer Ludwig von Mises pour un poste d'économiste à la chambre de commerce, une fois qu'il aura passé ses examens de doctorat.

Les contributions de Friedrich Wieser à la théorie autrichienne sont double : la théorie de l'imputation et la théorie du coût alternatif. Ses analyses se retrouvent dans deux ouvrages majeurs : Natural Value (1889) et Social Economics (1914) qui détaillent la doctrine du coût alternatif.

La théorie du leadership entrepreneurial chez Friedrich Wieser

Bien que le comportement individuel pousse l'économie d'aller de l'avant, pour Friedrich Wieser, une personne moyenne (comme tout le monde) n'est pas susceptible d'amorcer un changement. Le comportement d'un être humain est le résultat d'une délibération et d'une intention conscientes. Or, l'homme est "une créature de son époque et de son environnement", il subit l'influence de sa nation, de sa classe sociale ou de son métier. Par conséquent, précise Friedrich Wieser, les pouvoirs, les impulsions et l'égoïsme personnels sont dominés par les pouvoirs sociaux. La motivation intrinsèque d'un être humain à se comporter comme leader va dépendre de son environnement et de sa culture. Le leader se met en marche par une exigence qui lui est soumise par une insatisfaction de son niveau de vie comparativement à celle des autres. "Fondamentalement, tout homme a besoin à ce que le niveau de vie de son cercle l'oblige à exiger"[1]. Ainsi, les leaders, compte tenu de la nature humaine, sont inévitables et ils sont nécessaires pour que les changements se produisent, et l'entrepreneur est un tel leader.

Friedrich Wieser ajoute un élément supplémentaire à sa théorie du leadership entrepreneurial. Il montre que l'évolution des marchés se produit grâce à l'entrée d'autres leaders entrepreneuriaux dans l'intermédiation des échanges. Les marchés intermédiaires émergent quand certains hommes brillants introduisent un tiers dans le commerce. Et, ils le font car ils considèrent que cela leur est profitable. Alors, dans une économie ouverte, où les leaders entrepreneuriaux sont libres d'agir, de plus en plus de personnes utilisent ce processus, ce qui fonde et consolide le réseau du marché pour en faire une institution.

Ainsi, l'institution du marché ne provient pas d'une délibération consciente, mais des conséquences imprévues des décisions individuelles: "Ni au début ni plus tard, les leaders n'ont pensé à une institution sociale. Leurs souhaits se limitaient à des objectifs beaucoup plus petits et plus proches. L'énorme influence de la pratique de masse qui a grandi s'est étendue pour donner un résultat final qui va bien au-delà de leurs attentes"[2]. C'est dans ce sens où le leadership entrepreneurial mène à un leadership institutionnel. Mais, l'entrepreneur wieserien n'est pas un entrepreneur institutionnel comme le conviennent certains auteurs de la théorie des organisations, dans le sens où il ne vise pas à créer ou à modifier une institution. Cependant, son action, suivie par des milliers d'autres leaders entrepreneuriaux, crée ou modifie des institutions. L'économie est ainsi coordonnée par les institutions sociales, telles que le marché, qui évolue au fur et à mesure que les comportements individuels se répètent au fil du temps et qu'ils se traduisent par des schèmes de comportements anticipés ou attendus.

Annexes

Notes et références

  1. Friedrich von Wieser, 1914, "Social economics", New York: Adelphi, (1927) p159
  2. Friedrich von Wieser, 1914, "Social economics", New York: Adelphi, (1927) p115

Bibliographie

Littérature secondaire

Pour voir les publications qui ont un lien d'étude, d'analyse ou de recherche avec les travaux et la pensée de Friedrich von Wieser : Friedrich von Wieser (Littérature secondaire)

Liens externes



Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.