Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


James C. Scott

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

James C. Scott, né le 2 décembre 1936 à à Mount Holly, dans le New Jersey. C'est un politologue, ethnologue et anthropologue américain anarchiste. Il est un spécialiste de la comparaison politique des sociétés agraires et non étatiques, de la politique subalterne et de l'anarchisme. Ses principales recherches ont porté sur les paysans d'Asie du Sud-Est et leurs stratégies de résistance aux diverses formes de domination. Il est également connu mais rarement cité pour le concept de connaissance pratique qu'il reprend et adapte du grec : mêtis

Une progression vers une compréhension de la résistance sans la violence

Il a fréquenté la Moorestown Friends School, une école d'influence religieuse Quaker[1], puis il a perdu son père à l'âge de 9 ans[2]. Malgré la chute des revenus de sa mère, il a continué d'aller à l'école sans sentir de privation, il a obtenu une bourse et il a travaillé durant le week-end pour subvenir aux besoins de ses frais de scolarité. Chaque jour, son école lui donnait la capacité de se tenir debout dans une foule tout en étant une minorité d'une seule unité et de pouvoir tenir tête. Il apprit que cet enseignement du courage est contagieux[3].

Sa force de caractère et ses capacités intellectuelles au-dessus de la moyenne l'ont poussé à s'inscrire, en 1953, au Williams College dans le Massachusetts où il a obtenu son premier diplôme universitaire (BA) en 1958. Après avoir obtenu son diplôme, il a reçu une bourse du Rotary International pour étudier en Birmanie. Ensuite, il a pris un poste au bureau parisien de l'Association nationale des étudiants, dont la majeure partie fut de comprendre la vie sociale et l'activité de rébellion chez certaines franges d'étudiants[4]. Ensuite, de retour aux États-Unis, il s'est rendu à l'université de Yale en 1961 pour y décrocher brillamment, mais avec labeur, son Master ainsi que son doctorat en sciences politiques en 1967. Il a rédigé sa thèse spécialisée sur l'idéologie politique de la Malaisie fut dirigée par Robert E. Lane, à partir d'entretiens avec des fonctionnaires malaisiens.

Après sa thèse, il a pris un poste de professeur adjoint en sciences politiques à l'Université du Wisconsin-Madison. En tant que spécialiste de l'Asie du Sud-Est et enseignant pendant la guerre du Vietnam, il a proposé des cours sur la guerre et sur les révolutions paysannes. Il y a enseigné jusqu'en 1976, puis à Yale, où il est Sterling Professor of Political Science. Depuis 1991, il dirige le programme d'études agraires de Yale. Ses travaux reposent sur une méthodologie ethnographique de travail de terrain. Dans son troisième livre, "Weapons of the Weak", il a passé quatorze mois dans un village du Kedah, en Malaisie, entre 1978 et 1980. Quand il a terminé sa première esquisse, il est retourné pendant deux mois pour solliciter les impressions des villageois sur sa représentation et il a considérablement révisé le livre en fonction de leurs critiques et de leur perspicacité.

La connaissance pratique : mêtis

James Scott reconnait l'héritage intellectuel des auteurs anarchistes comme Kropotkine, Bakounine, Malatesta ou Proudhon. Dans son livre écrit en 1999 "Seeing like a state", il précise que ce sont eux qui lui ont appris à constamment mettre l'accent sur le rôle de la mutualité par opposition à la coordination hiérarchique impérative dans la compréhension de l'institution de l'ordre social. Dans le même ouvrage[5], il développe l'idée de la mêtis dont l'élaboration du concept est redevable à Marcel Detienne et à Jean-Pierre Vernant[6] et également à Stephen Marglin[7] qui, lui, développe le concept d'episteme et de techne. La notion de la mêtis vient du grec qui définit les savoirs ancrés dans l'expérience locale en comparaison avec des savoirs plus généraux et abstraits. Ces compétences pratiques sont aussi diversement appelées savoir-faire, sens commun ou connaissance commune. Elles illustrent le caractère vernaculaire des savoirs locaux.

Informations complémentaires

Notes et références

  1. La pédagogie mise en place par cette école privée lui a permis d'évoluer plus rapidement dans sa maturité et sa conscience d'autonomie. L'apprentissage était expérientiel et hors mur comme de se rendre pendant une semaine dans une grande ville comme Philadelphie pour travailler, en compagnie d'une famille avec de faibles revenus et vivant dans un bidonville, afin de les aider à repeindre et à plâtrer leur maison. Ils allaient aux réunions des dockers, mangeaient avec les gens de la rue, visitaient des prisons, des établissements psychiatriques d'État, etc.
  2. Son père était médecin et souffrait d'hypertension ; il a eu un accident vasculaire cérébral mortel en 1946.
  3. Il dédia son livre "Domination et les arts de la résistance" comme marque de gratitude pour son école élémentaire.
  4. "James Scott interviewed by Alan Macfarlane", texte transcrit de l'entretien par vidéo et reproduit le 26 mars 2009 ; document retrouvé sur le site www.alanmacfarlane.com le 18 juillet 2022
  5. Chapîtrerr 9. Thin Simplifications and Practical Knowledge: Metis
  6. Marcel Detienne, Jean-Pierre Vernant, 1974, "Les ruses d’intelligence : La mêtis des grecs", Paris: Flammarion
    • Traduit en anglais par Janet Lloyd en 1978, "Cunning Intelligence in Greek Culture and Society", Atlantic Highlands, N.J.: Humanities Press
  7. Les deux homme s se sont rencontrés grâce à la Fondation Rockefeller "The Greening of Economics", à Bellagio, en Italie suivi des commentaires de Stephen Gudeman et de Frederique Apffel.

Publications

  • 1977, "The Moral Economy of the Peasant: Rebellion and Subsistence in Southeast Asia", New Haven, CT: Yale University Press
  • 1985, "Weapons of the Weak: Everyday Forms of Peasant Resistance", New Haven, CT: Yale University Press
  • 1990, "Domination and the Arts of Resistance: Hidden Transcripts", New Haven, CT: Yale University Press
  • 1999, "Seeing like a state: How certain schemes to improve the human condition have failed", New Haven, CT: Yale University Press
  • 2017, "Against the Grain: A Deep History of the Earliest States", New Haven, CT: Yale University Press
    • Traduction en français en 2019, "Homo Domesticus", Paris: Éditions La Découverte

Littérature secondaire