Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Mythe de Horatio Alger

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
La version imprimable n’est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d’impression par défaut de celui-ci.

Le mythe de Horatio Alger (The Horatio Alger myth) représente la réussite américaine classique que l'on retrouve dans la littérature et les œuvres cinématographiques avec une trajectoire d'un entrepreneur qui passe assez linéairement d'un statut de quasi mendicité à la réussite glorieuse[1]. Ce mythe provient d'un romancier du nom de Horatio Alger, Jr., qui a écrit plus de 120 livres très populaires après la guerre civile des États-Unis. Les romans de Horatio Alger furent principalement lus par des jeunes hommes, employés ou ouvriers cherchant une confirmation de leur rêve intérieur dans des histoires d'entrepreneurs modestes qui ont réussi malgré leurs ressources en capital financier et social très minces au départ.

Le mythe de la méritocratie chez l'entrepreneur

Dick Ragged, un ouvrage publié en 1867 est le plus représentatif du mythe de l'entrepreneur qui passe d'une étape où ses revenus et sa condition sociale sont modestes ; il est chiffonnier, c'est-à-dire qu'il récupère les vieux tissus et autres toiles textiles pour les transporter en charrette ou comme un fardeau sur le dos jusqu'à la manufacture de transformation de textile en papier. A la fin, le héros devient riche et considéré. S'il ne parvient pas toujours à atteindre les sommets, les héros arrivent toutefois jusqu'à la classe moyenne.

Pour les personnages de Horatio Alger, la richesse est le résultat d'une méritocratie et la conséquence directe de l'honnêteté, de l'épargne, de l'autosuffisance et du travail laborieux. Dans certaines œuvres, l'esprit d'entreprise est la main que tend la justice à des jeunes garçons défavorisés dans leur cellule familiale, qui se sentent abandonnés ou qui sont motivés par l'impulsion de la révolte de leur condition sociale (désavantageuse et aussi quelquefois de leur richesse).

Les livres d'Horatio Alger étaient conçus avec une ligne directrice de moralité. Le héros mène une vie exemplaire, il lutte vaillamment contre la pauvreté et l'adversité. Les protagonistes gagnent sur tous les plans, à la fois la richesse, l'honneur et quelquefois l'amour. Ils réalisent finalement le rêve américain. Les personnages des histoires améliorent leur position sociale, quelquefois, grâce à l'aide d'un bienfaiteur et mentor plus ancien, qui se distingue dans la société par ses qualités de gentillesse et de bienveillance.

Le mythe de Horatio Alger transmet trois messages de base :

  • 1) chacun de nous est jugé uniquement selon ses propres mérites
  • 2) nous avons chacun de nous une occasion dans notre vie de développer ces mérites,
  • 3) Le mérite se gagne

Le mythe de Horatio Alger suggère que le succès dans la vie n'a rien à voir avec la couleur de sa peau, Les antécédents de sa classe sociale, le genre sexuel, l'origine nationale ou l'orientation sexuelle, bref, tout ce qui dépasse notre contrôle individuel. Ces variables peuvent exister, mais elles ne jouent aucun rôle appréciable dans la façon dont nos actions peuvent être mises en place.

Bibliographie

  • 1969, Richard Weiss, "The American Myth of Success: From Horatio Alger to Norman Vincent Peale", New York: Basic Books, Inc. Publishers
  • 1978,
    • B. Sarachek, "American Entrepreneurs and the Horatio Alger Myth", Cambridge, United Kingdom, Cambridge University Press
    • B. Sarachek, 'American Entrepreneurs and the Horatio Alger Myth', Journal of economic history, Vol 38, pp439-456
  • 1980, Gary Scharnhorst, "Horatio Alger, Jr.", Twayne Publishers, ISBN 0-8057-7252-9
  • 1985, Jack Bales, Gary Scharnhorst, "The Lost Life of Horatio Alger, Jr.", Bloomington: Indiana University Press
6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.