Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Différences entre les versions de « Hiérocratie »

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
(draft)
 
Ligne 2 : Ligne 2 :


[[Max Weber]]<ref>''Économie et société'', Plon, 1971.</ref> la définit comme un pouvoir pratiquant la "contrainte psychique" par "dispensation ou refus de biens spirituels du salut". Pour lui, de même que l’État est un monopole de la contrainte physique, l’Église est un "monopole de la contrainte psychique".
[[Max Weber]]<ref>''Économie et société'', Plon, 1971.</ref> la définit comme un pouvoir pratiquant la "contrainte psychique" par "dispensation ou refus de biens spirituels du salut". Pour lui, de même que l’État est un monopole de la contrainte physique, l’Église est un "monopole de la contrainte psychique".
Le terme peut aussi s'appliquer à la [[statolâtrie]], la dévotion envers l’État et ceux qui sont à sa tête. La position supérieure, moralisatrice et [[paternalisme|paternaliste]], prise par les politiciens et les hommes de l’État, en fait une hiérocratie : [[Charles Gave]] (reprenant un terme dû à [[Thomas Sowell]]) parle ainsi des "oints du Seigneur", [[Michel de Poncins]] des "Hifis", [[Faré]] des "anges, hommes supérieurs et autres sauveurs suprêmes", [[Claude Reichman]] de "nos Maîtres", etc. [[Max Stirner]] fustigeait déjà cette "ecclésiastique des serviteurs et sujets de l'État".


==Notes et références==
==Notes et références==

Version du 21 novembre 2016 à 08:04

La hiérocratie désigne tout pouvoir fondé sur des moyens religieux. C'est un synonyme de la théocratie.

Max Weber[1] la définit comme un pouvoir pratiquant la "contrainte psychique" par "dispensation ou refus de biens spirituels du salut". Pour lui, de même que l’État est un monopole de la contrainte physique, l’Église est un "monopole de la contrainte psychique".

Le terme peut aussi s'appliquer à la statolâtrie, la dévotion envers l’État et ceux qui sont à sa tête. La position supérieure, moralisatrice et paternaliste, prise par les politiciens et les hommes de l’État, en fait une hiérocratie : Charles Gave (reprenant un terme dû à Thomas Sowell) parle ainsi des "oints du Seigneur", Michel de Poncins des "Hifis", Faré des "anges, hommes supérieurs et autres sauveurs suprêmes", Claude Reichman de "nos Maîtres", etc. Max Stirner fustigeait déjà cette "ecclésiastique des serviteurs et sujets de l'État".

Notes et références

  1. Économie et société, Plon, 1971.


7684-efdur-Justice.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail concernant le droit et la justice.


3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.